COVID-19 : Nous savons désormais qu’il y a un avant, qu’il y aura un après mais pour l’instant c’est pendant !

Mercredi, à l’issue du conseil des ministres, le premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé des mesures financières exceptionnelles en faveur des soignants, en première ligne dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Le gouvernement a annoncé une prime, défiscalisée et désocialisée, allant de 500 à 1500 euros pour les soignants. Une prime à laquelle s’ajoute une majoration de 50%, sans fiscalité, des heures supplémentaires. 

En ces temps de crise sanitaire sans précédent, nous jeunes chirurgiens avons comme priorités la protection de nos patients et la contribution à l’effort national. Suivant en cela les dispositions sanitaires mises en place par le gouvernement impliquant le report de toutes les opérations et traitements non urgents, les jeunes chirurgiens assurent le suivi des patients en situation post-opératoire directe et la prise en charge des urgences chirurgicales. Les jeunes chirurgiens (interne, assistant/CCA, jeune praticien) sont indispensables à la continuité des soins (urgences, chirurgie carcinologique, accouchements, IVG, mise en place d’une assistance respiratoire, prise en charge des violences conjugales, traumatologie, prise en charge clinique et scientifique des complications du COVID-19 comme l’anosmie…). Présents au sein des hôpitaux, nous venons prêter main forte aux urgentistes, nous prenons en charge les urgences non Convid-19 et les urgences COVID-19 pour désengorger les hôpitaux, nous participons à la réorganisation et l’optimisation du flux des patients, nous aidons dans les services de réanimation à la prise en charge, nous participons à la régulation médicale téléphonique et nous mettons à disposition nos moyens matériels. Les internes, assistants et jeunes praticiens en chirurgie sont indispensables au bon fonctionnement du système de santé en cette période épidémique. Ils méritent de bénéficier de cette prime exceptionnelle de 1 500 €, d’une revalorisation des indemnités de garde et d’une revalorisation statuaire. 

« Soignons plus, travaillons mieux, revalorisons l’activité des soignants » 

Préférences de confidentialité
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.